Pipis, crottins... et petits bousiers

Les Cahiers de l'Âne • 01/03/2011


Pipis, crottins... et petits bousiers

L’âne est un animal territorial, contrairement au cheval nomade. Le marquage du territoire est donc essentiel pour lui. L’observation des traces est riche en enseignements, les connaître et les comprendre donne des éléments pour améliorer sa prise en charge. La dégradation et le recyclage des crottins sont également traités. L'auteure de cet article, Camille Ristori inscrit toujours sa réflexion dans le respect de la nature et des écosystèmes.

TEXTE ET PHOTOS : CAMILLE RISTORI

Un âne étalon vit en solitaire sur un territoire qu’il interdit aux autres mâles, marquant les limites de ses urines et de ses crottins qui finissent par composer des piles impressionnantes !
À l’étable, des ânesses faisant équipe déposent régulièrement leurs crottins dans les mêmes parages. Si un autre groupe d’ânes se retrouve abrité dans cette même étable, il cherchera à marquer d’autres lieux en évitant les « crottoirs » des précédents.
Le besoin de pisser est très communicatif. Une ânesse urine, l’autre accourt en attendant la place : elle ne voudrait pas aller ailleurs. La troisième, la quatrième et le petit dernier attendent leur tour qu’ils ne laisseront pas passer…
À travers ces odeurs et comportements, les ânes entretiennent entre eux tout un service de renseignement qui structure liens et hiérarchie dans la vie du groupe.

DES CROTTINS QUI PARLENT…

Coprologie

La coprologie (l'étude du contenu des selles) permet d'analyser le régime alimentaire des animaux, de manière plus ou moins poussée. Votre attention simplement portée sur la couleur, la consistance et la composition des crottins, vous apprendra déjà beaucoup sur le régime alimentaire et la santé digestive de votre âne !

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés vermifuge coprologie pipi crottin bousier crottoir coprophagie urine couleur urine