Soins et pathologies de l’ânon

Les Cahiers de l'Âne • 01/05/2010


Soins et pathologies de l’ânon

La naissance d’un ânon est un moment fantastique et privilégié. La nature fait la plupart du temps bien les choses et l’homme n’a que très rarement à intervenir. Cependant, la naissance reste un moment critique, à la fois pour l’ânon et pour l’ânesse.

TEXTE : DR VÉTÉRINAIRE FRÉDÉRIC KNOERR – PHOTOS : VALÉRIE THÉVENOT

Il est primordial, pour garder toutes les chances de son côté, de respecter quelques règles et de prendre quelques précautions. Il ne s’agit pas dans cet article de vous faire devenir des spécialistes, mais plutôt de vous sensibiliser aux différentes marches à suivre et de vous prévenir des principaux risques rencontrés.

À la naissance

Dès la naissance, un examen attentif de l’ânon doit être pratiqué par le naisseur. Les voies respiratoires sont dégagées des éventuelles annexes fœtales. Les glaires présentes dans la cavité buccale et dans les nasaux sont éliminées autant que possible. Le naisseur peut vérifier l’absence d’anomalie majeure ou de malformation, telle qu’une fente palatine par exemple.

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés soins ânon colostrum équidé naissance pathologies ânon méconium maladie ânon