Ben Hart et le comportement des ânes (1)

Les Cahiers de l'Âne • 01/04/2014


Ben Hart et le comportement des ânes (1)

Ben Hart intervient auprès des ânes du Donkey Sanctuary. Il est l'un des meilleurs éducateurs équins du Royaume-Uni. Sa maîtrise des sciences du comportement équin a permis de travailler avec succès avec des animaux traumatisés dans les plus grandes associations caritatives équines au Royaume-Uni dont le Donkey Sanctuary.

TEXTE : Ben HART – TRADUCTION : Romuald LINÉ – PHOTOS : THE DONKEY SANCTUARY

Ben Hart a travaillé avec des chevaux, des mules et des ânes à travers le monde : des mustangs aux chevaux de courses en Californie, des chevaux de bétail en Australie, et des chevaux de travail au Cambodge et en Éthiopie.
Sa capacité à travailler sur le comportement humain a été utilisée par des organisations de protection des animaux internationales telles que le WSPA, The Brooke et le Donkey Sanctuary.

Comme vous avez pu le lire dans les Cahiers n°59, le « Donkey Welfare Symposium » s’est déroulé en novembre dernier en Californie. Ben Hart s'y est rendu pour y faire une présentation de son travail d'éducation avec les ânes du Donkey Sanctuary. Voici le premier billet d'une série de six racontant son Rêve américain.

Billet du 29 octobre 2013

Lorsque j'ai commencé à m'intéresser au comportement équin il y a 15 ans, j'ai eu la chance d'étudier, de travailler et finalement d'enseigner durant une année en Californie. Cette période aux côtés des meilleurs enseignants du comportement équin, les chevaux eux-mêmes, a changé à jamais ma vie et ma compréhension des méthodes d'entraînement. Ces expériences avec les mustangs, les quarter horses, les juments, et les poulains m'ont changé et m'ont finalement mené à travailler avec les chevaux, les ânes et les mules à travers le monde.

undefined

Donc vous ne serez pas surpris d'entendre que, depuis lors, j'ai toujours rêvé de retourner aux États-Unis afin de partager ce que j'ai eu la chance d'apprendre depuis mes débuts timides dans l'étude du comportement équin. Je pense profondément que j'ai toujours voulu dire merci à ces fabuleux enseignants, les chevaux, qui ont fait mon apprentissage, ont accepté mon arrogance et m'ont enseigné l'humilité.

« J’espère que vous me suivrez dans ce périple »

Tout mon travail est dédié aux chevaux, ânes et mules auprès desquels j'ai appris durant toutes ces années. Mais j'ai toujours ressenti que je devrai retourner un jour en Amérique remercier ces professeurs des premiers jours.

Cette année j'ai enfin une chance de le faire grâce aux ânes, aux mules et au Donkey Sanctuary. On m'a demandé de participer et de faire une présentation au premier Donkey Symposium à Davis, en Californie. Depuis 6 mois, cette conférence occupe mon esprit, pas seulement la présentation devant 120 vétérinaires, scientifiques, membres d'associations œuvrant pour les ânes et propriétaires d'ânes, mais aussi la démonstration pratique de mon travail avec deux ânes. La question est la suivante : « Comment résumer quelques années de travail en quelques minutes et, espérons-le, aider encore plus d'ânes et de mules ? »

Il semble que je doive me mettre à nu, exposer toutes mes certitudes, mon âme, moi-même, dans l'espoir de pousser plus de monde à penser le comportement des ânes de façon différente.
Durant ces quelques mois, les gens m'ont gentiment dit que tout irait bien, que j'y arriverai, que j'y arrive toujours, ce qui est très gentil et appréciable, mais la vérité est que c'est différent cette fois. Je veux tellement faire la différence pour promouvoir le comportement asin, pour aider le Sanctuary à développer son travail et son influence afin de toucher plus d'ânes.
Mais il est très intimidant de vouloir faire ceci dans un pays considéré comme connaissant tout ce qui concerne le comportement. Après tout c'est de là-bas que viennent les cowboys, et le monde du cheval est envahi d'entraîneurs américains qui sillonnent le Royaume-Uni pour vendre leurs méthodes.

Donc durant ces prochains jours je vais vous raconter cette expérience. Pas seulement la présentation, mais aussi le travail avec les quatre ânes - oui, de deux nous sommes passés à quatre - que je vais devoir effectuer durant ces deux jours et demi et ce que je vais apprendre d'eux. J'espère que vous me suivrez dans ce périple alors que j'essaierai de dire merci, de diffuser la parole de l'étude du comportement asin et de développer le travail du Donkey Sanctuary. ■

Contacts
www.thedonkeysanctuary.org.uk
www.hartshorsemanship.com

Remerciements

Merci au Donkey Sanctuary et à Ben Hart pour nous avoir autorisé à publier ces articles, avec une mention spéciale pour Suzi Cretney, pour sa gentillesse et sa disponibilité.

Fondé en Angleterre en 1969 par le Dr Elisabeth Svendsen qui a dédié sa vie aux ânes, le Donkey Sanctuary est désormais une association caritative d'envergure internationale. La mission de cette association est d'améliorer la qualité de vie des ânes, mules et des gens travaillant avec ces animaux par le biais d'une meilleure compréhension mutuelle, de soutien et en mettant en place des relations durables et bénéfiques à chacun grâce au travail du personnel, des bénévoles et des partenaires de l'association à travers le monde.

undefined

L'incroyable contribution des ânes et des mules, par leur travail, au bien-être de l'humanité n'est pas toujours reconnue. Ainsi le Donkey Sanctuary aide les ânes et les mules en souffrance en leur fournissant des refuges permanents et en leur prodiguant des soins vétérinaires dans de nombreux pays. Le Donkey Sanctuary œuvre dans l'éducation en proposant des informations concrètes, sous formes de fiches d'informations ou de formations, aux personnes qui voudraient s'occuper ou devenir propriétaires d'ânes. Ces connaissances sont directement inspirées des travaux ou de la collaboration des équipes du Donkey Sanctuary dans la recherche non-invasive afin d'améliorer la santé et les soins aux ânes et aux mules dans le monde entier. La santé des humains n'est pas oubliée puisque l'association est aussi très active dans le domaine de la médiation asine en travaillant avec des hôpitaux psychiatriques, des maisons pour personnes âgées et aussi avec une implication très forte dans le domaine de l'enfance.

Mots clés âne comportement éducation mulet Ben Hart Donkey Symposium Donkey Sanctuary zone de confort