Dystocies et mises-bas compliquées chez l'ânesse

Les Cahiers de l'Âne • 01/09/2013


Dystocies et mises-bas compliquées chez l'ânesse

On admet actuellement que les principes de l’obstétrique sont les mêmes chez l’ânesse que chez la jument, cependant il est nécessaire d’être très délicat lors des manœuvres. Mais quels sont donc ces fameux principes ? De quoi parle-t-on au juste ?

TEXTE : Dr VÉTÉRINAIRE JENNY HARY - PHOTOS : ÉLEVAGE DE LA CLOUÈRE (86)

La gestation dure chez l’ânesse 372 à 374 jours en moyenne. Les signes annonciateurs de la mise-bas sont le relâchement du périnée et de la vulve, des bouchons de cire aux trayons, une distension des mamelles, un œdème déclive, la température rectale baisse sensiblement. Il faut rentrer l’ânesse si ce n’est pas déjà fait, ou du moins la rapprocher de la maison. Il faut prévoir de quoi éclairer en cas de besoin, et une possibilité d’amener de l’eau et des chiffons le cas échéant.

Mise-bas normale

Stade I. Préparation

undefined

La mère est prise de coliques et les contractions utérines commencent. Le fœtus effectue une rotation : il passe de sur le dos à sur le ventre et monte vers le bassin. Ce stade dure une à quatre heures et se termine par la rupture de la poche des eaux (l’allantochorion).

Stade II. Expulsion de l’ânon

undefined

Les contractions sont en séries, le fœtus remonte dans la filière pelvienne. La mère peut se coucher. Les deux antérieurs du fœtus apparaissent à la vulve décalés de 10-15 cm puis le museau. Les antérieurs doivent arriver dans les 15 minutes qui suivent la rupture de la membrane allantoïdienne.
Le second stade dure en moyenne 30 minutes. Au-delà d’une heure le fœtus est en souffrance.
Le cordon ombilical se rompt tout seul quand l’ânesse se relève ou quand le petit gigote et tente de se lever.

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés dystocie prolapsus âne ânonage mise-bas jumeaux foetus hémorragie délivrance métrite post partum obstétrique déchirure rétention placentaire