Utilisation de l'avant-train avec limonière

Les Cahiers de l'Âne • 01/02/2014


Utilisation de l'avant-train avec limonière

Tous les utilisateurs de chevaux connaissent bien les avant-trains. Ces outils à deux ou quatre roues pour les plus perfectionnés, sont des supports qui permettent d’atteler différents matériels traînés ou roulés. Ils ont l’avantage d’allier une souplesse d’utilisation et un confort non négligeable pour le meneur.

TEXTE : JEAN-FRANÇOIS COTTRANT - PHOTOS : ARMELLE COTTRANT-MÉNAGER

Alors pourquoi ne trouve-t-on pas la même chose pour nos ânes ?

Il s’avère qu’il s’agit d’une question de puissance disponible que peuvent fournir nos animaux. En effet un âne de 300 kg développe une puissance capable, sur des durées assez longues, d’entretenir une force constante de l’ordre de 40 dN (40 kgf). Or un avant-train classique sur pneumatiques nécessite une force de traction à plat sur terrain dur de 5 dN. Dès  que la pente ascendante se fait sentir et que le terrain devient plus mou, cette force nécessaire au mouvement peut monter jusqu’à 30dN, c’est-à-dire qu’elle «mange » pratiquement toute la puissance disponible et il ne reste plus grand-chose pour la traction de l’outil attelé.

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés limonière âne Jean-François Cottrant avant-train traction animale traction asine mule