Le travail aux longues rênes

Les Cahiers de l'Âne • 01/12/2017


Le travail aux longues rênes

Nous poursuivons l’éducation du jeune âne à l’attelage abordée dans notre numéro précédent. Notre jeune compagnon accepte maintenant le harnais. Il est à l'aise dans ses déplacements. Nous allons donc commencer le travail aux longues rênes. Cette étape est primordiale pour son éducation.

TEXTE : JEAN-FRANÇOIS COTTRANT - PHOTOS : ARMELLE MÉNAGER COTTRANT

«En avant, calme et droit », cette maxime attribuée au Général Alexis L’Hotte à la fin du XIXe siècle et qui reste la devise du Cadre Noir va nous guider dans notre démarche.

« En avant » en effet, nous ne pourrons travailler que si notre âne est « en avant ». Le but recherché est qu'il « s'appuie » sur son mors cherchant toujours le contact, contact que nous devons lui faire sentir par le truchement des longues rênes.

Pour le « calme », cela va sans dire, mais c’est plus facile à imaginer qu'à faire dans certains cas !

Quant à « droit », il faut réussir à ce que notre jeune apprenti soit concentré et ne divague pas à chaque stimulus extérieur. Il faut aussi qu'il comprenne ce qu'on lui demande, c'est-à-dire avancer droit devant lui. Pour les ânes très liés aux hommes, cette étape peut s'avérer difficile car l'âne vient souvent se réconforter… dans les bras du meneur… qui est derrière lui ! L'aide d'une personne à la tête peut s'avérer précieuse dans ce cas-là.

À 2 ans, premiers exercices aux longues rênes

Les exercices de menage aux longues rênes peuvent être commencés à partir de l'âge de deux ans. Les séances seront courtes, quelques dizaines de minutes maximum, et on essaiera de toujours terminer sur une note positive. Chaque séance doit comporter un objectif. Soit celui-ci est nouveau si les précédents exercices sont acquis, soit une reprise d'une séance précédente si l'acquisition n'est pas complète.

Pour mener aux longues rênes, nous allons nous servir de plusieurs « aides ». Ces aides nous servent à communiquer et je préfère le terme « se faire comprendre » plutôt que celui de« se faire obéir ».

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés jeune âne Jean-François Cottrant longues rênes éducation traction animale attelage