Pâture - anticiper l'automne

Les Cahiers de l'Âne • 01/08/2014


Pâture - anticiper l'automne

Selon les conditions météo locales, le printemps est souvent synonyme de redémarrage de la pousse des végétaux. Après une période estivale en général assez aride pendant laquelle la végétation se met au repos, l'automne avec une augmentation des précipitations entraîne une reprise de la pousse.

TEXTE : ROMUALD LINÉ- PHOTOS : VALÉRIE THÉVENOT

Même si comparée à l'été la pousse automnale est plus conséquente, elle reste beaucoup plus faible qu'au printemps. Et lorsque le froid revient et que l'hiver s'annonce, elle ralentit à nouveau.
Dans notre dernier numéro vous avez pu lire qu'en été avec l'augmentation des températures et le manque d'eau, les apex (bourgeons placés au niveau du sol) et les plateaux de tallage (partie de la plante pouvant produire des tiges ou talles) survivent en attendant de meilleures conditions afin de produire une nouvelle pousse. D'où l'importance d'un temps de repos conséquent entre deux coupes.

Doser le temps de pâturage

« UNE SEMAINE DE PÂTURAGE EN TROP EN AUTOMNE
VEUT DIRE TROIS SEMAINES DE RETARD AU PRINTEMPS »

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés automne âne prairie couvert herbeux humidité herbe pâturage pousse