Attention au sevrage

Les Cahiers de l'Âne • 01/01/2013


Attention au sevrage

Sevrage naturel, sevrage provoqué. Quelques éléments… Dans tous les cas, le sevrage est une période délicate où l’ânon comme sa mère nécessitent une présence et des attentions accrues.

TEXTE : Camille RISTORI - PHOTOS : Camille RISTORI - Valérie THÉVENOT

Sevrage naturel

Une ânesse peut naturellement allaiter son petit d’un printemps à l’autre d’autant plus facilement qu’elle ne sera pas gestante à nouveau et qu’il y aura abondance de nourriture. Lors du sevrage naturel le tarissement de la mère se fait seul : progressivement l’ânesse repousse de plus en plus souvent son petit lorsqu'elle ne veut (ou ne peut) plus l'allaiter.

Sevrage provoqué

L’éleveur qui souhaite sevrer l’ânon de sa mère devra être très vigilant. On estime qu’à 6 mois l’ânon ne se nourrit plus qu’à 10% du lait de sa mère… mais cette mère n’est pas qu’un réservoir de lait !

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés concentré alimentaire mammite mineraux huiles essentielles tarissement ânon persil allaitement allaiter pommade aux plantes sevrage diète de paille compléments alimentaires mamelle