Soigner petits et gros bobos de votre âne
Article - 01/08/2015
Dans la vie d’un équidé, une blessure est vite survenue. Quels réflexes face à la découverte d’une plaie ou d’un accident ? Comment réagir et que faire ? Comment limiter les risques ? Suivez le guide…
Attention au sevrage
Article - 01/01/2013
Sevrage naturel, sevrage provoqué. Quelques éléments… Dans tous les cas, le sevrage est une période délicate où l’ânon comme sa mère nécessitent une présence et des attentions accrues.
La fourbure chez l'âne, un phénomène complexe
Article - 01/01/2013
La fourbure peut toucher chaque âne comme chaque poney ou chaque cheval. Cette affection est grave et peut avoir de lourdes conséquences. Elle peut être primaire ou secondaire alors liée à une autre maladie qu’il faudra traiter. C’est la maladie du pied la plus fréquente chez l’âne. Il faut savoir la reconnaître. Elle peut toucher un seul pied, ou deux ou trois ou les quatre.
Des orties pour nos ânes
Article - 01/05/2012
Les orties ont une action reminéralisante extraordinaire, tout en éliminant les toxines de l'organisme. L’âne en est friand. Alors quels sont les bienfaits de cette plante que l’âne perçoit tout naturellement ?
L'âne et les plantes toxiques (2)
Article - 01/01/2012
Le numéro précédent abordait une série de plantes dangereuses pour les ânes et les équidés en général (11 plantes ornementales d'extérieur et 4 plantes cultivées), voici maintenant les arbres, les plantes sauvages et les oubliées qui présentent aussi un danger. Un petit lexique vient compléter ces informations.
L'âne et les plantes toxiques (1)
Article - 01/11/2011
Pour l’âne, équidé comme ses cousins poneys et chevaux, savoir identifier les plantes dangereuses reste du domaine de la survie. Principales composantes de leur environnement, ces plantes sont leur source de vie, mais peuvent devenir également l’instrument de leur mort.
Soins et pathologies de l’ânesse après la mise bas
Article - 01/07/2010
Nous avons déjà vu ensemble les principaux soins à apporter aux ânons à la naissance, intéressons-nous maintenant à l’ânesse. Une ânesse en bonne forme après la mise bas procurera à son ânon les meilleurs soins possibles !